cinema-midipyrenees Ressources régionales d'éducation artistique et de formation au cinéma et à l'audiovisuel
Ressources

Le cri de l’oeil

À propos

Festival de cinéma "Le cri de l’oeil", du Mercredi 29 août au 02 septembre, à Decazeville, Pruines et Marcillac

Projection ciné-football mercredi 29 août à Pruines

Ciné café à 20H30 Projection-Pique-nique Quel est le point commun entre des passionnés de football et des fondus de cinéma ? Une bière devant un écran au café du village, "Chez Chantal" autour d’un pique nique tiré du panier. Venez passer une soirée conviviale autour d’un magnifique film avec de belles images de football et notamment de la célèbre équipe des Corinthians.

Une famille brésilienne
de Walter Salles et Daniela Thomas Fiction, 2009, 1h53 Synopsis : Sao Paulo. 20 millions d’habitants, 200 kms d’embouteillage, 300 000 coursiers. Au cœur de cette ville en transe, quatre frères essaient de se réinventer de manières différentes. Reginaldo, le plus jeune, cherche obstinément son père ; Dario rêve d’une carrière de footballeur, mais l’âge, 18 ans, le rattrape ; Dinho se réfugie dans la religion tandis que l’aîné, Denis, déjà père d’un enfant, gagne difficilement sa vie. Leur mère, Cleusa, femme de ménage, indéfectible supportrice des Corinthians, qui élève seule ses quatre enfants est à nouveau enceinte. A l’image d’un Brésil en état d’urgence et en crise identitaire, tous cherchent une issue.

Au café « Chez Chantal » Participation libre

Jeudi 30 août : cinéma du réel à DECAZEVILLE

20H30 : Projection suivie d’un débat en présence de la réalisatrice

"Le rêve de São Paulo" de Jean-Pierre Duret et Andrea Santana film franco-brésilien, documentaire, 2004, 1h40 Depuis des dizaines d’années, mus par un violent désir de vivre, les paysans du Nordeste du Brésil émigrent vers São Paulo, ville-mirage d’un rêve essentiel à chaque pauvre de la terre : manger, nourrir sa famille, être reconnu comme quelqu’un. Il y a 50 ans, ce rêve a été celui d’un enfant devenu célèbre, Lula, Président du Brésil depuis le 1er janvier 2003. Entrée : 5 euros Au cinéma la Strada à Decazeville

Vendredi 31 août : cinéma du réel à PRUINES

A partir de 20H30 : buvette par l’imaginarium provisoire 21h00 : Projection suivie d’un débat en présence de la réalisatrice

"Puisque nous sommes nés" de Jean-Pierre Duret et Andrea Santana Brésil, Documentaire, 2010, 1H30 Brésil. Nordeste. État du Pernambouc. Une immense station-service au milieu d’une terre brûlée, traversée par une route sans fin.Cocada et Nego ont 14 et 13 ans.Cocada a un rêve, devenir chauffeur routier. Il dort dans une cabine de camion et, la journée, il rend service et fait des petits boulots. Nego veut partir, gagner de l’argent. Le soir, il rode à la station, fasciné par les vitrines allumées, les commerces qui vendent de tout, la nourriture abondante. Avec son copain Cocada, ils regardent le mouvement incessant des camions et des voyageurs. Tout leur parle de ce grand pays dont ils ne savent rien. Avec cette singulière maturité qu’on acquiert trop tôt dans l’adversité, ils s’interrogent sur leur identité et leur avenir. Leur seule perspective : une route vers São Paulo, vers un ailleurs. Entrée : 5 euros A la salle des fêtes de Pruines

Samedi 1er septembre : le jardin des mirages à PRUINES

Atelier réalisation, ou comment faire un film en 2h.
A partir d’un thème, un petit groupe réalisera un film (exemple : muet, comique, faux documentaire...), en tourné-monté. Celui-ci sera finalisé au terme de l’activité et projeté au cours du festival. L’atelier propose une approche ludique et originale de la réalisation, en initiant à quelques bases techniques simples.

3 ateliers pour tous les âges !

10h-12h : 7-12 ans 13h30-15h30 : 12-18 ans 16h-18h : adultes

Inscription à l’atelier auprès de Rémi : 06 87 52 84 86

Kubrick à brack - de 10h à 18h
Atelier de sensibilisation aux principes de l’image animée par la fabrication de jouets optiques : Zootropes, Kinesitoscopes, thaumatropes, flip-book collectif... Sans inscription et tout public.

Photomaton - 10h à 18h
Un photomaton sera installé en extérieur : sous l’œil de l’objectif le passant devient sujet et pourra retrouver son visage sur le site internet du Jardin des Images ...


Toute la journée Venez découvrir l’exposition de poche des ancêtres du cinématographe : zootropes, cyclotropes, phénakitoscopes…mais aussi l’arbre chuchoteur : une installation surprise qui vous fera vivre le cinéma de l’intérieur.

Dans le préau et la cour de l’école de Pruines Participation libre mais nécessaire

A la salle des fêtes de Pruines 15h : Le cinéma enchanté Ciné-goûter et animation Jeune public

Projections en Super 8, 8mm et/ou 16mm par la Mangeuse de Pelloch’

Courts-métrages burlesques et dessins-animés

Entracte-goûter par les Amis de Pruines

Animation bruitage sur des courts-métrages

Entrée : 5 euros

17 h : Ciné-débat Discussion avec Jean-Pierre Duret et Andréa Santana autour de leur parcours de cinéastes et de leur vision du monde. Entrée libre

19h : Ciné-concert et Dessins projetés

Performance graphique par Léopold et Marcellin projetée sur Grand écran Ciné court concert du SUBTLE CHEVAL illustré par les SUBTLE TURNHIPS : des films super8 mis en musique par un groupe punk rock Gratuit

20h 30 : Restauration en musique avec Manuel Debord, solo guitare acoustique et chant poétique Repas : 6 euros Réservations possibles auprès de Fabrice 06 61 52 55 67 ou Delphine : 06 17 52 39 13

21h30 : Autant en emporte la toile Cinéma en plein air

Actualités françaises décalées des années 60 par la Mangeuse de pelloch

RUMBA de Dominique Abel, Fiona Gordon, Bruno Romy Comédie, France-Belgique, 2008, 1h17 Fiona et Dom sont instituteurs dans une école de campagne. Ils partagent une passion pour la danse latino et sont très amoureux. Les week-ends, ils écument les concours de danse régionaux. Leur maison regorge de trophées. Une nuit, de retour d’un concours, ils tentent d’éviter un suicidaire maladroit, planté au milieu de la route. Leur voiture s’écrabouille contre un mur. Et leur vie bascule...

Entrée : 5 euros

23h00 : Bal des images Dj 16382 et Dj Aurex nous entrainerons dans la danse, accompagnés, pour nos yeux émerveillés d’une projection d’images mixées par le Vj (DJ d’images) Timo, au rythme d’une musique latino. Puis le trio nous ferons swinguer jusqu’au bout de la nuit sur des musiques insolites de films, du rock’n’roll, du surf, et même de la new wave. Gratuit Buvette assurée par l’Imaginarium provisoire Marcillac Dimanche 02 septembre : Si rebelle et cinéma ! Rendez-vous musical au marché de Marcillac avec Gilbert Borries et son orgue de barbarie, qui nous fera redécouvrir d’anciennes chansons françaises Au Guingois, Lieu autogéré et sans subvention, place de l’église de Marcillac Repas à 6 euros

15h : Projection de courts métrages sur les luttes d’hier et d’aujourd’hui Prix libre 16 h 30 : café gourmand et débat

Cinéma et luttes sociales : quelle alchimie ?
Le rôle du cinéma, du documentaire, de la vidéo dans les luttes sociales et les combats politiques. Que nous apporte un documentaire sur un mouvement passé ? En quoi peut-il amplifier une lutte actuelle ? Discussion sur la forme, entre un film d’auteur, davantage "cinématographique" et ce qui se rapprocherait plus d’une vidéo militante avec petits moyens : est-ce complémentaire ? Faut-il privilégier l’une ou l’autre ? Et en termes de réactivité ? Quelle incidence de l’une ou l’autre forme sur comment on va percevoir telle lutte ou tel combat politique ? La génération de réalisateurs militants et très politisés des années 70-80 a-t-elles ses "héritiers" aujourd’hui, ou était-ce une "anomalie", du au mouvement post 68 et maoïste ? Aujourd’hui, les militants sont-ils trop attirés par la facilité d’une caméra bas de gamme, un montage informatique vite fait et une diffusion limitée au canal internet ?

Intervenants : Gérard Berail co-fondateur du festival des résistances de Foix et l’équipe de Cinécamp (Campagnac) Apéro musical avec Jazz me Blues

18 h : Ce n’est qu’un au-revoir Mini-vidéo projections réalisées dans le Vallon et pendant le festival

Pendant toute la durée du festival, vous pourrez découvrir Le père projo, revue internationale de cinéma du Vallon qui fera une sortie unique à l’occasion du Cri de l’œil. Décoration réalisée par l’Imaginarium Provisoire

Lieu

  • Decazeville - Pruines - Marcillac, 12

Structure support

Personnes associées

  • ---

Structures partenaires

  • ---

Ressources associées

  • ---

categories

Documents

Galerie

AGIR SUR CETTE FICHE