cinema-midipyrenees Ressources régionales d'éducation artistique et de formation au cinéma et à l'audiovisuel
Ressources

Motor ! fête le cinéma roumain

À propos

8ème édition du 4 au 10 novembre 2016 dans les cinémas Abc, Le Métro (Toulouse), Le Central (Colomiers), Véo (Muret)

7 films de fiction / 3 documentaires (VOSTF).

Cette année encore, Motor ! se fait l’écho d’une cinématographie roumaine contemporaine toujours riche et ambitieuse, de plus en plus repérée et attendue au-delà du cercle de la critique. Cette 8ème édition propose au public toulousain une programmation de 10 films, la plupart inédits en France, du 4 au 10 novembre.

La soirée d’ouverture, le 4 novembre dès 19h à l’Abc, sera l’occasion de découvrir en avant-première, Baccalauréat, le dernier film de Cristian Mungiu, récompensé cette année par un prix de la mise en scène au festival de Cannes. Le film sera précédé par un set musical du duo Brossier-Demonsant (violon d’amour/accordéon) grâce au partenariat avec l’association Via Mélina, et suivi d’un cocktail roumain.

Parmi les autres films présentés cette année, le sulfureux Illégitime, d’Adrian Sitaru, qui aborde - excusez du peu - le sujet de l’inceste et des femmes avortées sous l’ancien régime de Ceaucescu, et Sieranevada, le nouvel opus de Cristi Puiu qui, aux yeux d’Olivier Père (directeur général d’Arte France Cinéma) « s’est imposé en chef de file et mentor d’une nouvelle génération de cinéastes roumains surdoués ».

Comme souvent, Motor ! est aussi l’occasion de voir des premiers films : cette année, ils seront deux. Une jeune réalisatrice, Ana Lungu, signe un brillant Autoportrait d’une fille rangée. L’autre, également récompensé à Cannes cette année (par un prix Fipresci / sélection Un certain regard), a déjà conquis le public français (le film est sorti dans 186 salles), il s’agit de l’impressionnant Dogs, premier long-métrage de Bogdan Mirica.

Autre credo, la fidélité : après Morgen et Rocker, premières oeuvres à l’affiche de précédentes éditions de Motor !, ce sera l’occasion de voir le troisième opus du réalisateur Marian Crisan, un anti-thriller intitulé Orizont. Et après le très remarqué Si je veux siffler je siffle, Florin Serban sera de nouveau à l’affiche avec Box, l’histoire d’une rencontre entre deux personnages qu’a priori tout sépare.

Fidélité également du côté du documentaire avec le retour de Nicolas Hans Martin, qui, après Un coin de paradis présenté en 2012, continue d’axer son travail sur les Rroms avec Romeo et Kristina. La séance du lundi 7 novembre à 19h sera suivie d’une rencontre/ échange avec le documentariste, en partenariat avec l’association Rencont’Roms nous qui se donne pour objectif de sensibiliser le grand public, déconstruire les préjugés et les clichés et créer du lien et des rencontres entre les populations Roms et le grand public.

Une autre rencontre aura lieu le dimanche 6 novembre à 15h avec le réalisateur roumain Ionut Teianu, auteur de nombreux documentaires pour la télévision française, et qui signe là une enquête passionnante sur le fils caché d’un certain Constantin Brancusi : A la recherche du père perdu.

Pour finir, c’est par une déclaration d’amour au cinéma (au sens physique du terme, c’est à dire, au cinéma comme salle de spectacle, espace de rencontre) que nous concluerons cette 8ème édition avec le documentaire Cinema mon amour d’Alexandru Belc, qui suit Victor Purice, gérant d’un vieux cinéma de Pietra Neamt (la région moldave de Roumanie), dans son combat de Don Quichotte.

Motor ! est heureux de poursuivre le partenarait originel et constructif avec le cinéma Abc. Avec le Central à Colomiers (depuis 2014) et cette année le centre culturel Alban Minville et Véo à Muret, il poursuit son travail de mise en réseau du cinéma roumain dans le département.

Affiche Motor ! 2016

Lieu

  • Toulouse, Haute-Garonne

Structures supports

Personnes associées

  • ---

Structures partenaires

  • ---

Ressources associées

  • ---

Documents

AGIR SUR CETTE FICHE